Bilan de la formation skipper voile à bord de Lord Jim en Avril 2019

Une nouvelle session de la formation de skipper Plaisance s’est déroulée fin avril. Douze jours intenses de stage qui se concluent à Brest sur un bilan riche et élogieux. De quoi donner plein d’énergie et l’envie d’affiner encore l’enseignement pour la session prochaine. Mais revenons un peu sur le déroulement de ce stage chef de bord.

Un stage de formation chef de bord organisé en flottille

stage chef de bord 2019Cette année c’est à bord des deux navires, Lord Jim 2 et Atahulpa que nous accueillons les 8 participants à la session Formation skipper Plaisance 2019. En effet, au vu d’une demande croissante, nous nous sommes associés avec mon confrère David Guillerm pour proposer une formation commune, permettant de doubler le nombre de participants, tout en limitant à 4 le nombre de stagiaires par navire. Le principe étant une formation individualisée à bord de chaque voilier, au plus près des besoins de chaque stagiaire, et une formation commune, sur les grands thèmes tels la météo, la mécanique, l’électricité à bord, etc…

1ER Jour de formation skipper – la prise en main du voilier

Nous nous retrouvons donc le lundi matin au port de Brest. Autour d’un petit déj, pour présenter le programme et le déroulé de la formation à venir. Un tour de table permet de connaître, et de préciser les vécus et les objectifs de chacun.
A bord de Lord Jim, c’est avec Chloé, Didier, Elke et Antoine que nous allons naviguer.
Vient le chargement de l’avitaillement et la présentation du bateau, ses rangements, son fonctionnement au quotidien. Nous nous retrouvons ensuite sur le pont et passons en revue les manœuvres courantes, de la bonne utilisation d’un winch self tailing à la méthode de prise de ris.
Après un repas (bien chaud car nous ne sommes qu’en avril!), nous appareillons pour une découverte du navire et la mise en pratique de toutes les manœuvres de bases : départ du ponton, établissement de la voilure, virement de bord, empannage sous spi, mise à la cap, réduction de voilure. Bref tout ce qui sera répété sans cesse durant cette douzaine de jours, et qui doit devenir automatique.

2ème Journée de formation skipper – Le pilotage côtier

L’objectif de la journée est d’aller d’un point A à un point B, avec pour seuls instruments de navigation : le compas, la carte marine et une ficelle pour le contrôle des alignements. L’équipage évolue en Rade de Brest, au louvoyage, en repérant un maximum d’amers, cela permettant d’évoluer en toute sécurité, sans autre instrument ou appareil. Cette étape très importante, permet de prendre les bonnes habitudes d’utilisation de la carte marine, et d’éviter des erreurs grossières par la suite.
Nous mouillons à la Pointe des espagnols pour un débriefing, un repas bien chaud et même une petite sieste ! Puis c’est l’appareillage, l’ancre dérape et nous reprenons la suite de l’exercice en louvoyant dans le goulet. A l’escale, au ponton du port de plaisance de Camaret, nous retrouvons nos copains d’Atahulpa et croisons les expériences de la journée : toujours enrichissant !

3ème journée de formation skipper – La navigation côtière : Le point, la route et les documents nautiques

Pour cette deuxième étape nous allons mettre en place une navigation côtière, en se recalant de manière régulière par des points sur relevés d’amers, et suivre notre route en calculant les caps à suivre ou en faisant valoir sa route. Appareillage de Camaret, avec une manœuvre au moteur qui sera exécutée successivement par les quatre stagiaires, comme ce sera le cas pour tous les accostages et les appareillages.

Nous prenons la route de Douarnenez, en passant par la Pointe du grand Gouin, la Pointe du Toulinguet, le Rocher du Lion puis les Tas de Pois et le Cap de la Chèvre. Tout est repéré et paré sur la route de Lord Jim pour naviguer en sécurité. L’équipage tourne aux différents postes : Points par relèvements successifs, calculs du cap à suivre. Il est encore difficile pour certains de rester à la table à carte, mais cela viendra vite. Une fois doublé le cap de la Chèvre, nous louvoyons vers Douarnenez en nous prenant au jeu de la régate. Une fois c’est Atahualpa qui croise devant, le bord suivant c’est Jim, donnant du piment et du plaisir aux deux équipages.

4ème journée de formation skipper – Communication, sauvetage et secours en mer

C’est à bord de Lord Jim que nous nous réunissons le matin pour un module important, trop souvent mal connu des plaisanciers, à savoir : l’organisation des secours en mer, les Cross, la communication et l’utilisation de la VHF en particulier.
Pendant l’après-midi, nous passons à la pratique avec la manœuvre d’homme à la mer. Nous précisons la procédure et sa mise en œuvre. Autre manœuvre importante à parfaitement maitriser, la manœuvre au moteur d’amarrage d’un voilier le long d’un ponton.

5ème journée de formation skipper – Navigation en zone de courant, tenue du journal de Bord.

Nous appareillons avant le lever du soleil et mettons le cap sur la Pointe du Raz. L’étude des courants de marée nous indique qu’il nous faut franchir le Raz de Sein avant 10h. Au moteur sur une mer d’huile nous sortons de la baie de Douarnenez. Une fois le soleil levé, une légère brise d’ouest se lève à temps pour doubler la Plate à la voile et laisser l’Ile de Sein sur Tribord. La baie d’Audierne s’ouvre devant nous. Le phare d’Eckmühl apparait à l’horizon. Une fois laissée la Pointe de Penmarc’h à bâbord. Nous faisons route vers le port de Loctudy où nous nous amarrons au ponton en fin de journée.

6ème journée de formation skipper – Mise en situation de chef de bord.

Les participants ayant maintenant vu ou revu les bases fondamentales, il est donc tant de se mettre dans la peau du chef de bord. Chacun son tour, avec à disposition des équipiers (désormais confirmés), celle ou celui qui endosse le rôle effectue la manœuvre d’appareillage, une navigation courte vers un autre port et gère l’approche puis la manœuvre d’arrivée.
C’est Didier qui se jette à l’eau en premier. Pas à pas, en laissant tout le temps nécessaire à notre apprenti skipper, les étapes se suivent. Sortie du chenal de Loctudy, choix de la route avec alignements de sécurité, repérage des amers à l’entrée de l’Odet, remontée du chenal et manœuvre d’accostage… Ouf, notre apprenti cap’tain respire… Nous écoutons ses impressions et en discutons. Ses choix, ses doutes, enrichissent l’expérience des uns et des autres. Puis suivent Bénodet, Port La Forêt, Concarneau, chacun son tour aux commandes de Lord Jim comme chef de bord.

7ème journée de formation skipper – Le RIPAM, et la navigation sous spi.

Nous profitons de nouveau du grand espace qu’offre l’intérieur de Lord Jim pour aborder en matinée le RIPAM ou Règlement International pour Prévenir les Abordages en Mer. Il est essentiel de le connaitre dès que l’on prétend à un rôle de chef de quart. Les règles du RIPAM régissent la navigation pour éviter la collision entre navires, mais aussi et avant tout permettent d’évoluer sereinement à la voile même dans des chenaux encombrés.
Navigation sous spiL’après-midi, nous faisons route vers l’île de Groix, sous spi. Nous en profitons pour découvrir l’utilisation de la chaussette de spi, et enchaîner quelques empannages. Avec… quelques maquereaux sont pêchés au passage ! Nous nous amarrons à Port Tudy en fin de journée. Les équipages se retrouvent au bistro du port autour d’une bonne bière bien méritée. La première semaine a été riche et intense, mais chacun se rend bien compte qu’il y a encore à battre le fer, et ça tombe bien puisqu’il est chaud. Mais demain matin, de l’avis de tous : c’est relâche.

8ème journée – Balade et cour de météo

Un matin ensoleillé à Groix, pour certains c’est grasse matinée et pour d’autres c’’est tour de l’île à vélo. Avec Chloé et Antoine, le programme de la matinée c’est initiation aux arts martiaux Aïkido et Systéma sur l’herbe moelleuse qui coiffe les falaises de l’île après Port Lay… Tout l’équipage se retrouve l’après-midi pour aborder les principes de la météo, ainsi que les sources d’information météorologique en croisière et leurs bonnes interprétations.

9ème journée de formation skipper – Manœuvre de port et utilisation de la cartographie électronique

Nous profitons du port assez peu rempli pour enchaîner des manœuvres de port au moteur, en montant progressivement le degré de difficulté. En avant, en arrière, demi-tour dans un espace réduit, prise de coffre, amarrage à l’embossage…
Formation skipper à bord de Lord JimDans l’après-midi, nous faisons route vers les Glénan. Chacun met en pratique les techniques déjà apprises. Nous y adjoignons maintenant l’utilisation du GPS, la cartographie électronique, et l’AIS… Sur le pont, le spi est hissé. Les manœuvres s’enchaînent de plus en plus fluides, un homme à la mer est remonté à bord. Nous entrons dans l’archipel des Glénan à la voile et venons mouiller au nord de l’île de Saint Nicolas. Vérification des hauteurs d’eau, choix de la longueur de chaîne, vérifier que l’ancre à bien « fait tête », ou bien accrochée. Les apprentis skippers ont acquis un certain nombre de bonnes pratiques, et cumulent déjà les expériences.
Le poêle à pétrole réchauffe le carré de Lord Jim pendant qu’une bonne soupe de poisson se prépare côté cambuse. Le soir comme bien souvent, on revit la navigation de la journée, et mille points sont précisés de manière informelle.

10ème journée de formation skipper – Navigation de nuit

navigation de nuitLa météo annonce un coup de vent de nord-ouest pour demain avec une grosse mer. Nous décidons de remonter d’une traite vers Camaret en partant pendant la nuit, et ainsi profiter de la rade de Brest pour finir le programme de formation annoncé. Nous quittons donc les Glénan pour une navigation de nuit en faisant route à l’ouest vers Penmarc’h. Quand le jour se lève, Atahualpa navigue génois tangonné pour faire route plein vent arrière. Jim lui porte son grand spi rouge, et tire des bords de largue. Nous faisons plus de route mais avec plus de vitesse. A la pointe du Raz le vent forcit, nous établissons la trinquette et prenons deux ris. La navigation est plus musclée, mais avec un équipage qui sait ce qu’il a à faire, c’est que du plaisir! Nous arrivons à 17 heures au port du Notic, à Camaret. Et ce soir après le débriefing de la journée, c’est resto tous ensemble !

11ème journée de formation skipper – Mécanique et électricité du bord

Ce matin c’est à bord d’Atahualpa que David et nos stagiaires attaquent le module mécanique et électricité du bord. Montage électrique, principe et spécificité, entretien et pannes courantes… tout cela est passé en revue en profitant d’avoir sous les yeux le moteur et les tableaux électriques.
En fin d’après-midi, nous appareillons pour une petite navigation du soir qui nous amène à la Marina du Château, à Brest.

12ème journée de formation skipper

formation skipper 2019Cette journée marque la fin de ce stage de formation chef de bord. Nous profitons de cette dernière navigation pour revoir manœuvres au moteur et mouillage en rade avant l’escale finale au port du Moulin Blanc.

En guise de conclusion, voici deux petits extraits de témoignages reçu quelques temps après ce stage :
« Une parenthèse hors du temps, avec l’apprentissage de beaucoup de savoirs et de savoir-faire. Le « faire savoir » du « cap’tain » est à la hauteur de sa matière… On y apprend Le Doute face au paysage, L’Anticipation dans les manœuvres, La Rigueur dans les calculs, La Clarté dans les communications, La Finesse dans l’usage des sens. Et par-dessus tout, La Vigilance, cette Cardinale du marin, si dure à acquérir, si indispensable au cap, à la sérénité, au plaisir. Un programme chargé… » Antoine
« Une expérience fondatrice et merveilleuse, et une sacrée belle tranche d’amitié. Je mesure je crois, la qualité de ton enseignement et le fait que tout cela n’aurait pas existé, en tous cas pas à cette intensité, sans ta générosité, ton goût et ton talent pour transmettre, ta bonne humeur, ton savoir être, ton sérieux, ta fraîcheur et évidemment, ton incroyable sens marin de vieux loup de merChloé

Nos prochaines formations skipper:



Aucune croisière correspondant à ces critères n'est planifiée


Voir toutes nos actualités sur nos formations skipper voile